Palmares WE 2016 national

CELESTE

Activité : Opérateur telecom

Région d'implantation : Ile-de-France

Nom et Fonction de la dirigeante : Frédérique Dofing, Directrice Générale

Création en 2001

CA 2015 : 13,8 M€

CAGR CA 2012 - 2015 : 19%

Effectif : 45 salariés

Frédérique Dofing, Directrice Générale de Celeste
Frédérique Dofing, Directrice Générale de Celeste

Diplômée de l'ESSEC et de la Chaire d’économie urbaine en 1995, Frédérique Dofing démarre son activité professionnelle dans le conseil en organisation, en cabinet de conseil puis chez EDF, avant de rejoindre Celeste en 2007.

Opérateur national pour les entreprises depuis 2001, Celeste est un fournisseur d'accès à In­ternet, d'interconnexion de sites, de téléphonie fixe ou mobile et d'hébergement, reposant sur des connexions en fibre optique garanties et sécurisées deployées en propre. L'entreprise se différencie des autres opérateurs par un haut niveau d'innovation et de service : fibre optique 1 Giga, priorisation des flux, large gamme de solutions réseaux MPLS sécurisées, héberge­ment écologique de données...

Sur un marché très concurrentiel, Celeste lance ainsi en 2002 l’une des premières offres de VPN Entreprise, en 2003 la Téléphonie HD, une offre de téléphonie IP innovante pour les entre­prises. Elle poursuit son développement grâce aux offres fibre optique à débit garanti, déve­loppe sa propre gamme (StarQos) de serveur de routage open source, et conçoit en 2009 le premier Datacenter écologique et haute-den­sité au monde, Marylin. En 2010, la société annonce le lancement d’une Offre 1 Gigabit unique sur le marché et devient Opérateur Mo­bile Virtuel (MVNO). Labellisée Entreprise inno­vante des Pôles du programme Ambition PME de Systematics en 2011, elle propose en 2013 Stockage Cloud, la première offre française de stockage écologique en France. Le backbone de Celeste est hébergé dans cinq datacenters de la région parisienne, les principaux éléments de sa propre infrastructure se trouvant depuis 2009 logés dans son propre data-center (Mari­lyn), qui présente par ailleurs la caractéristique d’être construit sur la base d’une technologie breveté propriétaire assurant une réduction de la consommation énergétique du site de près de 35%, grâce au freecooling.

En 2015, Celeste réalise le lancement du StarDC, un nouveau concept permettant aux entreprises de taille intermédiaire et aux collec­tivités locales d’acquérir et d’installer sur leurs terrains leurs propres mini centres de données informatiques. StarDC tient dans une cabine de 15 m2 avec 4 baies utiles qui peuvent ac­cueillir 160 serveurs. Il répond à de nombreux enjeux auxquels sont confrontés les agents économiques excentrés, de disponibilité, d'évo­lutivité, de modularité, de haute densité, de sécurité physique et d'efficacité énergétique. Quelques mois après son lancement, le StarDC bénéficiait déjà d’une importante demande à l’export, sur le continent africain, ainsi qu’en Asie. Aujourd’hui, suite aux améliorations tech­niques apportées à la solution lui permettant de s’adapter à toute condition hydrométrique et d’être installée dans les lieux sécurisés, StarDC répond à des besoins plus variés tout en étant encore moins énergivore et affichant des taux de rendement supérieur à ses concurrents.

Précurseur de l’« Internet vert » en France, Ce­leste est, depuis sa création, une entreprise res­ponsable, soucieuse de l’impact économique, social et environnemental de son activité. En­gagée dans le soutien de l’économie locale et la formation de ses collaborateurs, Frédérique Dofing multiplie les efforts pour soutenir une croissance verte et durable. Ces valeurs ac­compagnant un fort potentiel de croissance ont permis à la société d’être retenue lors de l'ap­pel à projets "PM'UP" portée par la Région Ile-de-France qui valorise les entreprises de crois­sance. Lauréate du prix 2016, Celeste succède ainsi à Blablacar et Critéo.

External link

CELESTE

Related Link

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous