Palmares WE 2016 national

GROUPE CAP MONETIQUE

Activité : Fournisseur de systèmes à cartes dédiés à l’identification et au paiement

Région d'implantation : Centre-Val de Loire

Nom et Fonction de la dirigeante : Barbara Billac, Directrice Générale

Transmission familiale en 2003

CA 2015 : 12,0 M€

CA2015/2014 : 20%

Effectif : 78 salariés

Barbara Billac, Directrice Générale du Groupe Cap Monétique
Barbara Billac, Directrice Générale du Groupe Cap Monétique

Cap Monetique est une entreprise basée en In­dre-et-Loire spécialisée dans la conception et la distribution de systèmes de cartes, destinées à l’identification et au paiement de services mul­tiples, créée en 1980 par Ghislain Moreau et re­prise par sa fille Barbara Billac en 2003.

Après y avoir réalisé plusieurs missions d’audit durant ses études, Barbara Billac débute sa car­rière au sein de l’entreprise familiale en 1993 à la suite de son master de management, occu­pant successivement une fonction commerciale puis de responsable export, prenant en charge le lancement de la filiale espagnole en 1995. Elle revient en France en 2003 pour assurer la direction générale administrative et financière du groupe avant d’en reprendre aussi la direc­tion commerciale, organisant progressivement avec son père la transmission de l’entreprise.

Historiquement créée pour répondre à une de­mande de photocopieurs en libre-service avec monnayeurs sur le site de la Centrale Nucléaire de Chinon, la société est devenue le principal acteur de la gestion déléguée de photocopieurs équipant plus de 80% des bibliothèques univer­sitaires de France, les grandes médiathèques, la Bibliothèque Nationale de France, etc. Les contraintes liées au ramassage de la monnaie font naître un besoin de lecteurs de cartes et automates de rechargement, qui amènent l’en­treprise à développer une forte expertise dans les domaines de l’édition de logiciels et du dé­veloppement électronique. Dès 1988 la société crée une filiale (Monecarte) dédiée au dévelop­pement de lecteurs, de distributeurs et rechar­geurs automatiques de cartes et reçoit en 1989 le prix d’innovation de l’ANVAR. Son activité se développe autour des systèmes de paiement par cartes pour différents services scolaires et universitaires ainsi que des cartes d’identi­fication et multi applications comprenant les contrôles d’accès, la gestion des parkings, les systèmes de restauration…

L’extension de l’expertise technologique de l’entreprise passe notamment par des opéra­tions de M&A, avec le rachat dès 1991 d’une entreprise française important des lecteurs de cartes allemands et Irlandais, que vient com­pléter en 1993 une acquisition d’une société en PACA, permettant au groupe de disposer de son propre bureau d’études d’ingénieurs et de fabrication spécialisés dans l’électronique, ca­pable de répondre aux besoins des clients des différentes filiales en matière d’appareils moné­tiques.

Cap Monétique ouvre ensuite en 1994 une activité dédiée aux marchés du parking et du stationnement, qui pénètre progressivement une clientèle de cliniques, de marchands de matériaux, développe des solutions dédiées à la sécurité des transits, au stationnement de camping car, etc.

En 2000 l’entreprise ajoute un savoir-faire télé­com au sein d’une filiale dédiée qui lui permet d’étendre à la téléphonie les fonctionnalités de la carte étudiant, progressivement orientée vers le contrôle d’accès physique et la réservation de salles. En 2006, le dirigeant d’EAS, partenaire depuis plusieurs années, lui cède son activité, spécialisée dans la fabrication d’automates de paiement pour lavage auto, distributeurs de jetons, changeurs de monnaie, qui représente aujourd’hui 50% du CA.

Avec près de 20% de croissance annuelle sur les trois dernières années, Cap Monetique fait preuve d’une belle dynamique de croissance sur ses marchés. Parmi les forces de l’entre­prise, une capacité particulière à développer, intégrer et combiner avec succès des expertises technologiques et des savoir-faire métiers, an­ticipant les évolutions d’usage et répondant de façon flexible aux besoins des marchés d’ap­plication. La forte culture historique de service de l’entreprise bénéficie également d’une très grande stabilité de ses équipes. Pour Barbara Billac, le maintien de cette culture, malgré la taille croissante de l’entreprise, passe par un renforcement de la structure de management intermédiaire, dans un contexte de recrutement qui demeure difficile.

External link

CAP MONETIQUE

Related Link

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous