Palmares WE 2016 national

MOISSONNIER

Activité : Fabrication de meubles

Région d'implantation : Auvergne-Rhône-Alpes

Nom et Fonction de la dirigeante : Christine Duval, Directrice Générale

Reprise en 2009

CA 2015 : 9,0 M€

CA2015/2014 : 121%

Effectif : 40 salariés

Christine Duval, Directrice Générale de Moissonnier
Christine Duval, Directrice Générale de Moissonnier

La maison Moissonnier est un atelier d’ébénis­terie de tradition familiale fondée à Bourg-en- Bresse en 1885. Spécialisée dans les métiers d'art du bois ainsi que les savoir-faire associés tels que le bronze, la ciselure, la dorure ou la tapisserie, la petite manufacture a gagné dès les années 60 une reconnaissance internatio­nale devenant l'ambassadeur de l'ébénisterie d'excellence française. Reprise par Christine Duval et son époux en 2009 alors que l’entre­prise peine à exister dans un marché en forte évolution, Moissonnier connaît depuis lors une forte croissance témoignant de la réussite du repositionnement stratégique opéré par ses di­rigeants.

Diplômée d'un Master en Marketing et Stra­tégies de l’Institut d’Etudes Politiques de Gre­noble puis d’un DEA de stratégie Marketing de l’Université Paris Dauphine, Christine Duval réalise la première partie de sa carrière au sein des départements marketing de géants améri­cains de l’agro-alimentaire (Kraft General Food) avant que de reprendre la société en LBO en 2009 avec son époux, descendant du fondateur.

Sculpteur sur bois de grand talent, l’ébé­niste-artiste Emile Moissonnier ouvre son ate­lier en 1885 dans sa ville de Bourg-en-Bresse pour faire connaître sa passion pour l’art de la peinture, de la sculpture et de la fabrication de pièces rares dans les règles de l’art de l’ébénis­terie française. Reprise par les fils du fondateur en 1923, le modeste atelier se mue en manu­facture et se développe avec succès durant les vingt années qui suivent. En 1960 l’entreprise connaît ses premiers succès à l’international, du Bloomingdale’s de New-York aux confins de l’empire colonial. Au cours des années 70, pour faire face aux difficultés que rencontre l’entre­prise, dont le style se trouve en décalage crois­sant avec les attentes du marché, la troisième génération Moissonnier n’hésite pas à insuffler un vent de modernité sur les fabrications, en intégrant une tonalité avant-gardiste au sa­voir-faire traditionnel de la maison.

Au début des années 2000, Moissonnier traverse une nouvelle crise, marquée par un recul signifi­catif de ses ventes. C’est dans ce contexte que Christine Duval et son compagnon reprennent l’entreprise en 2009 : au-delà d’un savoir-faire remarquable, ils voient dans cette entreprise qui dispose d’une clientèle prestigieuse, une marque d’exception qu’ils souhaitent voir faire rayonner. Rompant avec un business model qui consistait exclusivement jusque-là à développer des collections distribuées par des détaillants multimarques, ils amènent l’entreprise et les ateliers à proposer une offre d’ébénisterie sur mesure, ouvrant des bureaux d’études à Paris et à Bourg-en-Bresse qui leur permettent de tra­vailler en étroite collaboration avec ses clients.

Pour valoriser la marque et le savoir-faire qui lui est associé, ils ouvrent des show-rooms en France puis au niveau international (dont trois en Chine), qui deviennent les témoins du nou­veau profil de l’entreprise. L’entreprise se posi­tionne sur des projets de premier plan dans le monde entier, nouant d’étroites relations avec de grands décorateurs tels que Pierre-Yves Ro­chon, Alberto Pinto ou, récemment, à Bordeaux, Frédérique Fournier, chargée de la réalisation de la Grande Maison de Joël Robuchon, ainsi qu’avec les architectes et donneurs d’ordres qui reconnaissent dans la marque, l’art de vivre à la française. Le résultat ne se fait pas attendre, les commandes spéciales représentant aujourd’hui plus de 50% du chiffre d’affaires et les ventes internationales plus de 90%.

External link

MOISSONNIER

Related Link

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous