Palmares WE 2016 national

THALASSO N°1

Activité : Agence de voyages

Région d'implantation : Ile-de-France

Nom et Fonction de la dirigeante : Samia Benslimane, Gérante

Création en 2003

CA 2015 : 137,2 M€

CAGR CA 2012 - 2015 : 24%

Effectif : 71 salariés

Samia Benslimane,Gérante de Thalasso n°1
Samia Benslimane,Gérante de Thalasso n°1

Créé en 2003 par Samia Benslimane et son époux, Thalasso N°1 est devenu en une dizaine d’années le premier tour opérateur spécialisé sur le segment du voyage bien-être, et le princi­pal fournisseur du marché français auprès des agences de voyages.

Après l’obtention d’une Maîtrise de Sciences et Techniques de Gestion et un DESS Transport à la Sorbonne, Samia Benslimane intègre en 1995 Air Beach Voyages, le Tour Opérateur lancé par sa mère. En charge du redressement de la so­ciété, la jeune diplômée découvre très vite les responsabilités et les enjeux auxquels doit faire face un dirigeant, de la prise de risques à la né­gociation client ou fournisseur. En 1998, elle est nommée responsable d’agence pour Havana­tour, tour opérateur spécialisé sur Cuba. Elle y poursuit sa formation et renforce son expertise du secteur.

Rattrapée par l’envie d’entreprendre, elle crée en 2003 avec son conjoint Thalasso N°1, un tour opérateur spécialisé dans le bien-être (thalasso, spa, balnéo) avec la volonté de démocratiser ces pratiques à connotation encore médicale. Pionnière sur ce nouveau marché, la jeune so­ciété introduit de nouveaux concepts tels que les cures courtes ou les séjours détente et yoga et séduit ainsi une clientèle plus large. Forte de ce premier succès, Samia Benslimane décide en 2009 de diversifier son offre en lançant une marque balnéaire dédiée au moyen-courrier (Es­pagne, Grèce, Portugal, Afrique du Nord). Fai­sant preuve de pragmatisme, d’anticipation et d’intuition, la dirigeante fait notamment le pari audacieux des îles Canaries en proposant des alternatives à Tenerife (Lanzarote, Fuerteventu­ra) devenue très concurrentielle. Pari gagnant, puisqu’aujourd’hui l’île de Fuerteventura est devenue le premier choix des Français devant Tenerife, consacrant Thalasso N°1 comme le leader incontesté sur la destination, avec plus de 198 000 passagers par an, et devenant le seul opérateur à couvrir les 5 îles au départ de 12 villes de France.

Facteur explicatif de la croissance de la socié­té, cette ouverture lui a également permis de traverser les crises conjoncturelles du secteur, dont la plus meurtrière, la révolution de Jasmin en Tunisie, alors première destination de sa clientèle avec 40% de son chiffre d’affaires. A l’origine d’une forte chute de son activité, cette crise a surtout témoigné de la capacité de rési­lience de la société. Dès 2013, l’entreprise lance les Ô Clubs, les clubs de la marque Ô Voyages qui s’adressent spécifiquement aux couples, aux familles ou amis, en offrant un panel de prestations innovantes et adaptées à ces trois segments. Les 11 clubs offrent un confort 5 étoiles sur des sites exceptionnels (Canaries, Grèce, Sardaigne). Le service Ô Familles permet une prise en charge pertinente des enfants et offre de nombreux services et activités théma­tiques en lien avec la destination. L’entreprise ambitionne d’élargir le nombre de clubs label­lisés à 25.

Aujourd’hui seul tour opérateur français spé­cialisé sur le bien-être et un des leaders de son secteur avec 170 000 ventes et 300 000 voya­geurs en 2016, Thalasso N°1 réalise 40 % du chiffre d’affaires du groupe (132,7 M€), le reste étant assuré par Ô Voyages.

L’entreprise réfléchit à un développement par croissance externe afin de gagner des parts de marché sur le long-courrier et poursuivre la di­versification de son offre. Elle réalise par ailleurs des investissements technologiques significa­tifs afin de rester à la pointe de l’innovation et produire différemment, toujours en phase avec les besoins des consommateurs.

External link

THALASSO N°1

Related Link

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous