Palmarès Women Equity Sud Est 2017
Publié le 7 Juin 2013

Pierre Gattaz, candidat à la présidence du MEDEF, répondait le 7 juin au matin aux questions de Danièle Licata, journaliste de l’Expansion, Thaima Samman, co-fondatrice du réseau European Network for Women in Leadership et Dunya Bouhacene, présidente de Women Equity for Growth, devant un parterre de plus de cent femmes –dirigeantes d’entreprise, cadres, professions libérales…- dans le cadre des RDV Femmes & Business by L'Expansion

Un MEDEF de combat

Pierre Gattaz se définit comme un entrepreneur et chef d’entreprise avant tout - il est actuellement PDG de Radiall, producteur mondial de composants électroniques, employant plus de 2500 personnes. Danièle Licata lui propose d’exposer les motivations de sa candidature à la présidence du Medef : Pierre Gattaz entend combattre une fiscalité française qu’il estime punitive mais surtout défendre l’entreprise, « qui est après la cellule humaine, la deuxième cellule la plus importante de tout pays ». Il précise également ce qu’il entend par « un Medef de combat » : s’il veut combattre, c’est pour les entreprises, l’emploi et l’économie de la France.

France 2020

Thaima Samman l’interroge sur sa vision de la France en 2020. Pierre Gattaz admet que les indicateurs économiques sont aux plus bas, et insiste sur l’importance de créer un « choc de confiance ». Il veut une « France 2020 » qui ait compris les enjeux de la mondialisation et appris à en tirer parti, les opportunités ne manquent pas, mais pour en profiter, il faut absolument développer un sens du défi, un goût pour le risque. Il insiste dans ses réponses sur le fait que toute démarche RSE engagée est un levier supplémentaire de compétitivité. La priorité serait d’appliquer à l’environnement règlementaire et fiscal français ce que Pierre Gattaz appelle les «5S» : le simplifier, le stabiliser, le rendre plus serein fiscalement, plus souple socialement et enfin le sécuriser juridiquement. Pour réussir à faire face à ces défis, Pierre Gattaz prêche pour un Medef de rassemblement et de rapprochement des mondes –notamment entre le domaine public et les entreprises, ainsi qu’entre le domaine scolaire et le monde du travail.

Interview Pierre Gattaz - 7 juin 2013

Pierre Gattaz prend un engagement sur l'égalité professionnelle

Dunya Bouhacene l’engage sur le terrain de l’égalité professionnelle. A la question « Vous évoquez les questions de résilience, d’agilité, de compétitivité des entreprises au fil de votre programme de candidat à la présidence du Medef ; or, la capacité d’une entreprise à construire de la valeur dans le futur dépend notamment du développement de son capital immatériel et en particulier de son capital humain. Votre vision sur ces questions et surtout, comment les reliez-vous à la situation professionnelle des femmes et des hommes et aux questions de mixité et d’égalité professionnelles ? », Pierre Gattaz répond qu’il a toujours considéré le capital humain comme étant le premier élément de la valeur d’une entreprise. "Ce sont les hommes et les femmes qui créent et font sa réussite par une dynamique subtile faites d’équilibre entre esprit d’initiative et coordination intelligente des talents, des intelligences et des compétences des hommes et des femmes qui la composent". Sur le sujet particulier de l’égalité hommes/ femmes, les choses évoluent, mais beaucoup trop lentement à son goût, en raison de stéréotypes bien ancrés, d’une organisation où les rôles des uns et des autres sont prédéterminés.

Pour que les entreprises gagnent en agilité, résilience et compétitivité, pour être à la hauteur de la « France 2020 » qu’il promeut, « nous ne pouvons juste pas nous passer de ces talents». L’égalité professionnelle est pour Pierre Gattaz un outil de développement de ce capital humain, qui doit permettre d’identifier les talents quel que soit leur sexe, de diversifier les sources de recrutement pour assurer un meilleur éventail de compétences et d’expérience. Mais après le recrutement, encore faut-il construire l’environnement qui permette de les garder, de les développer et de les promouvoir.  Cette question de l’égalité et de la place des femmes dans l’entreprise rejoint vraiment celle de la compétitivité et de la construction de la France de demain. «Il faut que cesse cette inégalité des chances, où dans une génération donnée, quels que soient les diplômes, les titres, les mérites personnels… le développement professionnel est plafonné. C’est injuste et contre productif.»

A la seconde question « vous vous projetez aujourd’hui comme patron des patrons en visant la présidence du MEDEF. Laurence Parisot, à qui vous vous proposez de succéder, a assumé une transition, des actions centrées sur l’égalité professionnelle à une vision plus large de l’égalité femmes – hommes, en se saisissant de sujets comme la lutte contre les stéréotypes en entreprise, la conciliation vie privée – vie professionnelle, le congé de paternité, etc. Cet héritage vous l’endossez, vous le rejetez ? Quel usage en ferez-vous dans le cadre notamment du projet de loi-cadre sur l’égalité actuellement préparé par le gouvernement et sur lequel vous aurez à vous pencher ? », Pierre Gattaz répond que s’il est trop tôt pour prendre position aujourd’hui sur ce projet, il poussera tout ce qui va dans le sens de la promotion des femmes à tous les échelons, dont il pense qu’elles sont un élément fondamental de la vie et de la compétitivité des entreprises. Laurence Parisot a mis en place un processus et des travaux sur ces sujets qu’il souhaite conserver mais aussi développer et amplifier. S’il est élu le 3 juillet, il souhaite que sa présidence corresponde à un vrai tournant pour la place de la femme dans l’univers professionnel. Il ne peut le faire seul : c’est une équipe qui doit porter ce projet, et il fera en sorte que ce soit la meilleure qui le porte. "Pour être certain que ce sujet soit pris en compte à sa juste valeur, il doit être transversal à l’ensemble des activités du Medef. C’est la raison pour laquelle je proposerai  la mise en place systématique d’un  «TEST EGALITE », c’est-à-dire une  évaluation des impacts des propositions ou mesures par rapport à l’égalité professionnelle dans l’entreprise qui sera confié à une commission du MEDEF."


Download

pdf

.PDF (923295 o)

CP - Pierre Gattaz s'engage sur l'égalité professionnelle entre les hommes et les femmes

External link

Pierre Gattaz, candidat à la présidence du MEDEF

The European Network for Women In Leadership

Related Link

Women in Business

Partenariat avec la Lettre Femmes & Business by l'Expansion

Women in Business

Trajectoires de titulaires de MBA. Bilan 16 ans plus tard

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous