Women Equity 50 2018
Publié le 14 Juin 2012

L’actualité réglementaire, ainsi que certains acteurs de la campagne pour l’élection présidentielle, ont mis l’accent sur les efforts qu’il reste à produire avant d’atteindre l’égalité professionnelle au sein des entreprises. Afin de les accompagner, plusieurs associations et organismes ont publié des guides de bonnes pratiques.

Les guides de bonnes pratiques, une opportunité pour les entreprises

Les guides de bonnes pratiques ont deux objectifs principaux : accompagner les entreprises dans leur volonté de développer une démarche d’égalité professionnelle et faciliter leur conformation aux obligations légales. Enfin, la diffusion des bonnes pratiques en matière d’égalité professionnelle offre aux entreprises l’opportunité de renforcer leur attractivité et leur image auprès de leurs clients, de leurs collaborateurs et auprès d’employés potentiels.

Les Trophées Apec de l’Egalité Femme-Homme, remis le 29 mars dernier, offrent par exemple aux entreprises l’opportunité de mettre en avant leurs actions en faveur de l’égalité. Ces trophées récompensent les initiatives de salariés en matière d’égalité professionnelle. Parmi les lauréats, citons le trophée d’argent reçu par l'équipe d'Axones  pour son "Manuel des idées reçues sur les relations femmes-hommes", les salariés de Quille construction pour l’expérimentation du télétravail, le recrutement et la formation de femmes coffreuses et grutières, et enfin Areva et Auchan pour la création de réseaux féminins dédiés à l’égalité. 

Le guide publié par le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Santé a mis en ligne une série de fiches synthétiques élaborées par la  DGT/DGCS-SDFE. Ces fiches déclinent pour huit domaines d’action des objectifs de progression, des exemples d’action et des indicateurs chiffrés. Précisons également que ce sont les huit domaines d’actions sur lesquels portent les négociations des plans d’action attachés au rapport de Situation Comparée : l’embauche, la formation, la promotion, la qualification, la classification, les conditions de travail, la rémunération effective et l’articulation activité professionnelle et responsabilité familiale.

Afin de « favoriser la prise de conscience, par les personnes chargées de recrutement, des stéréotypes femmes/hommes », il convient par exemple de veiller au choix des intitulés et des contenus des offres d’emploi afin qu’ils ne véhiculent pas de stéréotypes. Les procédures de recrutement doivent être structurées et les chargés de recrutement formés. Cette formation peut s’accompagner de la mise en place de « tests diagnostic » destinés à apprécier la sensibilité des recruteurs aux stéréotypes visés. Les résultats de ce test doivent alors être analysés collectivement afin d’élaborer un code de bonne conduite en matière de recrutement.

La fiche portant sur la promotion professionnelle fournit également une bonne illustration. Un des objectifs de progression proposé est de faire converger les taux de promotion des femmes et des hommes, à tous les niveaux. Trois étapes sont envisagées : analyser la situation pour identifier les inégalités et leurs mécanismes, mettre en place une action et enfin réaliser un suivi qualitatif et quantitatif. Ainsi, il s’agit d’abord d’identifier les freins aux évolutions de carrière des femmes et réviser les critères requis (atténuer l’impact de la mobilité géographique des critères d’évolution ou  promouvoir les mobilités fonctionnelles). Est proposée ensuite une action ciblée : la mise en place d’entretiens spécifiques dans le cas des absences pour congés maternité : un entretien de « départ en congé » au moment de la demande de congé, un entretien de retour de congé et enfin un entretien d’évaluation de performance quelques mois après ce retour.

Le Guide des bonnes pratiques d’égalité professionnelle en Région Provence Alpes Côte d’Azur

Le Guide des bonnes pratiques d’égalité professionnelle en Région Provence Alpes Côte d’Azur se propose de partager des expériences d’entreprises qui ont, avec succès, mis en place des actions pour promouvoir l’égalité professionnelle. Ce guide est élaboré à partir des bonnes pratiques d’entreprises de la région PACA, de témoignages et d’informations sur les étapes à suivre « pour une intégration réussie d’une politique d’égalité professionnelle dans une entreprise », soit la réalisation d’un diagnostic, l’élaboration d’un plan, sa mise en œuvre et enfin son évaluation. Ce site internet sera enrichi progressivement.

A titre d’exemple, citons les bonnes pratiques mises en place par la Poste : « Dans les engagements pris dans son second accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, La Poste s’est engagée à faciliter la conciliation entre vie privée et vie professionnelle en rappelant le principe d’un temps partiel choisi et non subi tout en communiquant sur les droits et les conséquences du temps partiel notamment sur la retraite. ». En 2010, la sensibilisation obligatoire de tous les managers et collaborateurs à la prévention des discriminations, et notamment celles liées au genre a été considérée. En 2011, la Poste a signé un 2ème accord sur l’égalité professionnelle, avec trois priorités : renforcer la mixité des emplois et des métiers, faciliter la parentalité dans la vie professionnelle et lutter contre les stéréotypes de genre. La société a également réalisé une étude avec l’ORSE sur les écarts de rémunération et a mené des actions territoriales en PACA telles que la nomination d’un « responsable programme diversité » au sein de la Délégation Régionale du Groupe chargé de coordonner le plan d’actions régional et d’être en appui auprès des référents diversité et des managers opérationnels et le déploiement de l’ensemble des actions de sensibilisation et de communication.

se propose de partager des expériences d’entreprises qui ont, avec succès, mis en place des actions pour promouvoir l’égalité professionnelle. Ce guide est élaboré à partir des bonnes pratiques d’entreprises de la région PACA, de témoignages et d’informations sur les étapes à suivre « pour une intégration réussie d’une politique d’égalité professionnelle dans une entreprise », soit la réalisation d’un diagnostic, l’élaboration d’un plan, sa mise en œuvre et enfin son évaluation. Ce site internet sera enrichi progressivement.

A titre d’exemple, citons les bonnes pratiques mises en place par la Poste : « Dans les engagements pris dans son second accord sur l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, La Poste s’est engagée à faciliter la conciliation entre vie privée et vie professionnelle en rappelant le principe d’un temps partiel choisi et non subi tout en communiquant sur les droits et les conséquences du temps partiel notamment sur la retraite. ». En 2010, la sensibilisation obligatoire de tous les managers et collaborateurs à la prévention des discriminations, et notamment celles liées au genre a été considérée. En 2011, la Poste a signé un 2ème accord sur l’égalité professionnelle, avec trois priorités : renforcer la mixité des emplois et des métiers, faciliter la parentalité dans la vie professionnelle et lutter contre les stéréotypes de genre. La société a également réalisé une étude avec l’ORSE sur les écarts de rémunération et a mené des actions territoriales en PACA telles que la nomination d’un « responsable programme diversité » au sein de la Délégation Régionale du Groupe chargé de coordonner le plan d’actions régional et d’être en appui auprès des référents diversité et des managers opérationnels et le déploiement de l’ensemble des actions de sensibilisation et de communication.

Autres exemples de guides et de fiches soutenant les démarches d’égalité professionnelle

L’ORSE a mis en ligne un portail recensant les pratiques d’égalité professionnelle dans les entreprises. Cette plateforme diffuse les bonnes pratiques grâce à des fiches rédigées par les entreprises elles-mêmes. Il opère également une classification des différents enjeux en matière d'égalité, mettant en valeur des pratiques et accords d’entreprises innovants. Enfin, l’ORSE insiste sur la nécessité de développer une démarche collective et publie à ce titre des accords conclus sur le sujet.

Parmi la vingtaine de fiches mises en ligne, trois abordent des questions que l’on ne trouve pas directement dans les autres guides : la mixité des métiers, l’aménagement et l’organisation du temps de travail et les services aux salariés. Ces fiches, très complètes, évoquent autant les leviers à utiliser que les obstacles à surmonter.

Sur le site de l’ORSE, les bonnes pratiques sont également assorties de multiples portraits, rappelant l’utilité d’associer diffusion de bonnes pratiques et diffusion de rôle modèles susceptibles de les incarner. Les portraits réalisés concernent notamment des DRH de structures telles que Ville de Paris, Areva ou encore l’Oréal.

Enfin, l’ORSE a coédité avec le CNIDFF un guide d’appui aux entreprises sur la promotion de la parentalité auprès des salariés masculins. Ce guide, se présentant sous la forme d’une bande dessinée, est téléchargeable à cette adresse.

L’AGEFOS PME a mis en ligne un guide d’accompagnement intitulé : « agir pour la mixité et l’égalité professionnelle, une stratégie gagnante pour les petits et moyennes entreprises ». Ce guide détaille la mise en place d’un process d’intégration d’une démarche d’égalité, en l’accompagnant d’exemples d’actions concernant la sensibilisation et la déconstruction des stéréotypes ainsi que les politiques de rémunération, de recrutement, de gestion des carrières ou encore d’articulation vie privée/vie professionnelle. Le guide se termine par la liste des aides financières mobilisables pour intégrer la mixité et l’égalité professionnelles.  

Notons également la récente publication du Guide des bonnes pratiques d’égalité professionnelle femmes/hommes à destination des entreprises, collectivités et associations de Midi-Pyrénées. Ce guide est  publié par Artemisia, organisme de formation et bureau d’études spécialisé dans la promotion de l’égalité femmes-hommes. Selon Sophie Collard, coordinatrice de l’association, l’objectif de ce guide  est  « d’inciter d’autres entreprises à agir en leur proposant des outils de mise en œuvre de l’égalité professionnelle, en leur permettant d’identifier celles qui se sont déjà engagées et donc de pouvoir éventuellement échanger avec elles. Et puis plus largement, ce guide permet de partager les connaissances en matière d’égalité professionnelle. »

Des guides de bonnes pratiques dédiés à des secteurs particuliers ont également été publiés. C’est le cas par exemple du guide pratique paritaire du Syntec Numérique.

 

External link

Orse

Agefi

Ministère de la Solidarité et de la Cohésion Sociale

Guide de bonnes pratiques d'égalité professionnelle femmes-hommes de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur

Related Link

Genre et Finances

Pour une meilleure valorisation des emplois occupés par des femmes

Women in Business

Comment faire des hommes les ambassadeurs de l’égalité professionnelle : v...

Women in Business

Sexe des dirigeant(e)s et accès aux responsabilités des femmes

Entrepreneuriat féminin

La bonne gouvernance, secret de la réussite des entreprises dirigées p...

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous