Women Equity 50 2018
Publié le 2 Janvier 2010

L'accès au capital est crucial pour les petites et moyennes entreprises, qui trouvent là les ressources nécessaires à leur croissance et à leur développement. S'il convient d'inciter les investisseurs (sociétés de capital-investissement, business angels) à fournir des capitaux aux PME, la demande de capital doit également être stimulée. Les dirigeants de PME doivent pour cela, être en mesure de comprendre les attentes des investisseurs, et d'y répondre, en leur apportant les bonnes informations, en se montrant crédibles, en établissant une relation de confiance avec ces partenaires, et surtout en maîtrisant les codes de communication qui font de l'entreprise une opportunité potentielle pour les professionnels du capital. On parle d'investment readiness, littéralement de préparation à l'investissement

De fait, l'investment readiness est un moyen d'accroître l'attractivité des PME face au capital. Dans la levée de fonds, l'offre comme la demande de capital sont cruciales : il ne s'agit pas tant d'obtenir des fonds que d'être prêt à les obtenir. L'investment readiness est un élément-clé de la chaîne de financement des entreprises, car il permet d'augmenter substantiellement le nombre de transactions entre investisseurs et entreprises. Une augmentation tant quantitative que qualitative, car l'investment readiness permet aux chefs d'entreprise de mieux appréhender l'univers du capital-investissement, et de ainsi bâtir des relations de confiance, inscrites dans la durée, avec de nouveaux partenaires pourvoyeurs de fonds.

En 2006, un rapport de la Commission Européenne avait identifié cette problématique, et conclu à la nécessité de développer la demande de capitaux, par une formation  appropriée des chefs d'entreprise. Suivant le principe de la dissémination des bonnes pratiques, la Commission Européenne avait identifié un certain nombre de programmes déjà existants, qui fournissaient aux chefs d'entreprise la formation nécessaire à la rencontre avec les investisseurs. Des programmes tels que Gate2Growth, Ready for Equity ou Easy Project ont servi de modèles à la Commission Européenne qui préconise de s'en inspirer pour stimuler la demande de capitaux. Ces programmes ont mis en place des initiatives innovantes, comme des sessions d'entraînement à la rencontre avec des investisseurs pour les entrepreneurs, ou l'aide à la réalisation de business plan. Ce travail d'identification des bonnes pratiques a aussi permis à la Commission Européenne de mettre le doigt sur la nécessité, pour les programmes d'Investment Readiness, de répondre aux besoins spécifiques des femmes entrepreneures. Si les entreprises dirigées par des femmes créent de la valeur ajoutée et sont source d'emplois, elles se voient limitées dans leur développement par des difficultés d'accès au capital. De plus, ces entreprises démarrent leur activité avec des montants inférieurs à ceux des hommes, et les femmes entrepreneures ont tendance à compter davantage sur leurs ressources propres que sur un apport en capitaux externes.

Dans le souci de créer des programmes d'investment readiness dédiés aux besoins spécifiques des femmes entrepreneures, la Commission européenne a organisé, au mois de septembre 2009, un atelier réunissant des responsables politiques, des investisseurs, les représentants des programmes les plus exemplaires, afin d'identifier les actions à mener. Listons celles qui ont été retenues:  :

  • Promotion des programmes d'investment readiness auprès des entrepreneures
  • Coaching et mentoring des entrepreneures par des investisseurs et des entrepreneures ayant déjà eu accès au capital
  • Mise en place d'instruments de financements adéquats (quasi-equity, fonds mezzanine) et soutien aux femmes business angels
  • Augmentation du nombre de recherches menées sur l'entrepreneuriat féminin, et confection d'indicateurs chiffrés de l'accès des femmes au capital, afin d'évaluer, à terme, les effets des programmes d'investment readiness sur la demande de capitaux

 Un tel arsenal de mesures est destiné à inspirer des politiques publiques de soutien à l'entrepreneuriat féminin, autant que des initiatives privées. On se doit de considérer que le financement d'une entreprise est une chaîne de responsabilités, et qu'un investissement repose sur une relation bâtie entre un chef d'entreprise et un ou plusieurs investisseurs. L'investment readiness doit être développé chez ces entrepreneures, afin de leur permettre de faire croître leurs entreprises.

Download

pdf

.PDF (587045 o)

Investment readiness for women entrepreneurs

Atelier expert discutant la pertinence des programmes d'Investment Readiness pour entrepreneures en Europe, DG Entreprise et Industrie de la Commission Européenne, octobre 2009

External link

Ready for Equity

Related Link

Glossaire - FCPR

Femmes et accès au capital

L'Europe s'engage pour faciliter la relation entre entrepreneurs et investisseurs

Entrepreneuriat féminin

Glossaire - Entrepreneure

Le Programme Women Equity

Women in Business

Glossaire - Mentorat

Glossaire - Capital-Investissement

Genre et Finances

Pour une approche genrée de la finance

Femmes et accès au capital

Les femmes dans le Private Equity, comparaison transatlantique

Glossaire - Opportunité

Femmes et accès au capital

Doing It Right, l'investment readiness selon Astia

Subscribe

Vous souhaitez accéder gracieusement à l’ensemble des contenus disponibles sur le site (études, comptes-rendus de recherche, interviews, etc.) ou à la newsletter de Women Equity for Growth, inscrivez-vous.

Enregistrez-vous